03 novembre 2007

Instructions / Entrée en Alsace - 161e D.I.

161e DIVISION d’INF.                                                                                Q.G., le 9 Novembre 1918----------------------------Etat-Major3e Bureau                    ... [Lire la suite]
Posté par stephan à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2007

Paul Beauvoir - 37e R.A.C.

Le 11 novembre, avant 11 heures, tous les officiers du régiment sont rassemblés par le Colonel. En attendant l'heure historique, nous devisons joyeusement. Ravis de la fin de nos misères, nous nous contemplons avec attendrissement. Depuis la veille, nous entendons les soldats qui s'abordent par un joyeux : « Eh bien, tu la ramèneras, cette vieille peau ! ». Pour nous exprimer en d'autres termes, nous ne pensons pas différemment. Montre en main, nous attendons 11 heures. Puis c'est une exclamation, et le champagne est versé, peu... [Lire la suite]
Posté par stephan à 09:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 octobre 2007

Jean-Alexandre Cardot - 47e R.A.C.

Le lendemain 11 novembre, impossible de mettre la main sur notre lieutenant. Notre cuistot se lamentait, il avait perdu sa cantine dans le fourgon de la batterie qui avait été retardé au passage de l’Aisne. Il n’avait rien à nous mettre sous la dent. Je mangeais ce jour-là des choux et des pommes de terre cuites à l’eau, récupérées dans un jardin. Je passais mon temps à lire des vieux journaux locaux. Il y en avait partout à profusion. C’était la fameuse gazette des Ardennes imprimée par ses occupants. Cependant, dans le village... [Lire la suite]
Posté par stephan à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2006

Georges Gazier - 333e R.I.

Tous, nous attendions avec impatience l’aurore du 11 novembre, jour où expiraient les 72 heures de délai accordées à l’Allemagne pour accepter ou refuser l’armistice. Dès 8 heures du matin, le bruit courut que la capitulation de l’ennemi était complète : c’était les artilleurs qui propageaient cette nouvelle à sensation qui leur avait été révélée par la T.S.F. Quant à nous, obéissant aux ordres supérieurs inspirés par la crainte de la divulgation des fausses dépêches lancées par les spartakistes allemands, nous avions démonté depuis... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2006

Jean Balleidier - 48e R.A.C.

Le 11, vers 10 heures du matin - je m'en souviendrai toute ma vie - mes éclaireurs chevauchent derrière moi et, en tête du groupe, je cause avec l'un d'eux, le maréchal des logis Dailly, de la "belle deuxième", un "type à cran" lui aussi. Une rumeur dans la colonne, que j'entends malgré le bruit des caissons et des canons, me fait tourner la tête. J'aperçois Soubrier, couché sur l'encolure de son cheval au grand galop, la bouche ouverte, les yeux écarquillés, faisant gicler la boue de tous côtés ; il hurle des... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 octobre 2006

Charles François - 356e R.I.

Charles François - 356e R.I. 11 novembre – Au matin, alerte. Même ordre que la veille. Mais cette fois, les Allemands rebiffent : leur artillerie ne cesse d’ailleurs de tirer. Nous nous heurtons à nouveau à l’épais réseau de barbelés : il faudrait de forts explosifs pour y créer une brèche. Nous avançons un peu, mais à grand peine.A notre droite, deux hommes du 367e, qui tentent de percer, sont tués à coups de mitrailleuse. 9 h. 25 : nous apprenons la signature de l’armistice par un agent de liaison qui court au-dessus de... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2006

J. Ruffiandis - 53e R.I.

Je n'ai pas dormi ; assoupi par instants, réveillé par les explosions, je suis allé plusieurs fois au téléphone, car la ligne a pu être établie avec le 53e hier au soir, en fin de journée. Au point du jour, une rumeur suivie d'un concert d'exclamations joyeuses me font bondir sur les pieds ; on m'apporte triomphalement au bout de papier jaune, où je lis : "Les hostilités cesseront à 11 heures précises ; faire sonner la halte au feu !" Je hurle : "Les agents de liaison à moi ! Copiez cette note et communiquez ça en... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2006

Albert Burner - 415e R.I.

Les bataillons ont franchi la Meuse dans la nuit du 9 au 10. Très, très durs combats le 10 et la nuit du 10 au 11. Le canon tonne sans arrêt, les marmites allemandes tombent sur Dom-le-Mesnil. Les équipes de téléphonistes volants de la C.H.R. sont à l’abri, près du bureau de poste, dans une cave dont la voûte résonne à chaque arrivée. De temps à autre, un coureur arrive du P.C. du colonel pour demander qu’une équipe (deux hommes) parte en réparation sur telle ou telle ligne coupée par la mitraille. A 7 heures du matin, mon... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2006

J. Janot - 415e R.I.

Au tout petit matin du 10 novembre 1918, les hommes de la 13e section de la 9e compagnie du 415e R.I. qui avaient franchi la Meuse entre 2 heures et 3 heures, étaient alignés le long de la berge, heureusement cachés à l’ennemi par la nuit et le brouillard, le ventre dans l’herbe mouillée et boueuse, les pieds au ras de l’eau. Le sergent d’Hoker, à qui était passé le commandement de la section par suite de la chute du sous-lieutenant Leconte lors du franchissement, vint à moi pour nous dire que nous étions désignés comme avant-garde... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2006

André Bonneval - 415e R.I.

Lundi 11 novembre, 7 heures du matin… Le capitaine Lebreton, commandant le 3e bataillon du 415e R.M.I.A. « s’extrait » de la niche creusée dans la paroi de l’immense trou d’obus qui, depuis la veille 10 heures du matin, lui sert de poste de commandement. Après avoir soulevé sa toile de tente, raide comme une tôle par la condensation et le gel (-6°), il se lève ainsi que ses voisins : le lieutenant Motton, son adjoint, puis son commandant de compagnie de mitrailleuses et d’engins, le lieutenant Bonneval, et l’adjudant de bataillon... [Lire la suite]
Posté par stephan à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]